Search
IFIC logo
La voix de l’industrie des fond communs au Canada

Notre secteur


Voir le vidéo

Événements marquants de l’IFIC et de l’industrie

L’objectif du secteur des fonds communs de placement est simple : offrir des solutions de placement afin d’aider les Canadiens à accroître leur patrimoine. Pour atteindre notre objectif, nous faisons le lien entre les épargnants canadiens et l’économie nationale.

Le secteur aide les ménages à investir leur argent (34 % des ménages canadiens détiennent des fonds communs de placement) et fournit aux entreprises des capitaux pour leurs investissements, la majorité de ceux-ci étant effectués au Canada.

Le secteur contribue à façonner l’économie canadienne, représentant une part importante du PIB du pays et près de 200 000 emplois. En 2012, le Conference Board du Canada estimait à 17 milliards de dollars la part annuelle du secteur dans le PIB du Canada grâce aux activités directes et indirectes. Cette proportion est sensiblement la même que celle du secteur canadien du transport aérien, mais un peu plus élevée que celle des secteurs traditionnels comme les stations-service et la foresterie.

Grâce aux fonds communs de placement, les gens ordinaires peuvent investir des sommes modestes selon un plan de placement diversifié géré de manière professionnelle – ce qui était autrefois réservé aux nantis. Plus d’une centaine de sociétés de gestion de fonds d’investissement au Canada offrent près de 3 000 fonds et l’actif qu’elles gèrent ne cesse d’augmenter.

Entre 1990 et 2014, le montant d’argent investi par les Canadiens dans les fonds communs de placement a monté en flèche, passant de 100 milliards de dollars à plus de 1 billion de dollars.

La confiance des Canadiens dans les fonds se reflète également dans le pourcentage des actifs financiers investis par les ménages. De 1990 à 2012, le pourcentage des actifs financiers détenus dans les fonds a augmenté de 6 % à 30 %, tandis que les sommes détenues dans les comptes de dépôt ont baissé de 70 % à 40 %, comme l’illustre le graphique suivant.

 

Le secteur des fonds communs offre aux Canadiens un large éventail de structures de prix, notamment des structures basées sur les commissions et les honoraires. Il est possible d’investir dans des fonds par l’intermédiaire de divers canaux, y compris directement des sociétés de fonds ou par l’intermédiaire de maisons de courtage à escompte ou de conseillers. Plus de 80 %  des Canadiens préfèrent faire affaire avec un conseiller et le secteur est à leur écoute, puisqu’on dénombre 97 000 conseillers.

https://www.ific.ca/wp-content/plugins/wp-accessibility/toolbar/css/a11y-contrast.css